Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

décou-verte

Depuis bientôt dix ans qu'Hervé m'emmène en bourgogne, je n'avais pas encore eu l'occasion de visiter (et c'est beau!). De cette région, je connaissais la ville de la Mémé (et du Pépé en son temps) d'Hervé, et encore, à peine. Là, j'ai pu profiter d'une...

Lire la suite

ça y est!

Les bagages sont bouclés, la voiture est surchargée, nous partons prendre soins de plantes en pot, d'une chèvre et de plusieurs lapins! (et léger bénéfice secondaire, nous allons profiter de la maison de leurs propriétaires.... !) Sur le chemin de nos...

Lire la suite

on s'en approcherait?

Presque, en tout cas! Ce soir, nous avons vu une maison, avec un grand terrain (bien... 15 m²!), en triplex, et... elle pourrait peut-être le faire... Ou pas, hein, c'est pas précis à ce point! De toute façon, notre planing de visites prévoie encore trois...

Lire la suite

décrochage

La semaine dernière, je crois que j'ai franchi un pallier. Je ne me rappelle pas en avoir déjà repéré chez moi. Chez mon fils, par contre, pleins! C'est facile de les trouver: ça commence progressivement par une période d'instabilité. Je ne sais pas comment...

Lire la suite

chimère

Elle se cache, elle se défile, métissage de mes envies, de celle d'Hervé, de nos contraintes, de nos besoins... Elle est chimère, et l'idée qu'on se fait d'elle est pleine de prérogatives parfois contradictoires.... Reste pour nous à découvrir ce qui...

Lire la suite

Ze solution!

L'autre soir, il était prévu que Savero dorme dehors, dans la petite maison. Après le brossage des dents, el pipi et tout le tintouin, arrive le moment de l'accompagner jusqu'à son couchage. Je ne peux pas le porter (Aprile est dans mon dos) et je ne...

Lire la suite

la grasse matinée

Parce que j'aime ce texte de Prévert... tout simplement... la grasse matinée J. Prévert Il est terrible le petit bruit de l'oeuf dur cassé sur un comptoir d'étain il est terrible ce bruit quand il remue dans la mémoire de l'homme qui a faim elle est terrible...

Lire la suite

Paris by night

Ce poême, je ne m'en lasse pas... Paris by night J. Prévert Trois allumettes, une à une allumées dans la nuit La première pour voir ton visage tout entier La seconde pour voir tes yeux La dernière pour voir ta bouche et l'obscurité toute entière pour...

Lire la suite

1 2 3 4 > >>