mots roses

Publié le par le soldat en chocolat




Mardi, moral en berne.
Sensation irrationnelle d'être de trop partout, envie de disparaître, peur d'envahir en seulement prenant la parole un peu.

Une journée qui s'annonçait donc morose.

Et pourtant...


La texture a commencer à en changer vers onze heure vingt, quand je suis allée chercher Savero à l'école et qu'en sortant de l'immeuble, un ami m'a accueilli, nous enveloppant Aprile et moi de toute sa force vive, de sa bienveillance, et sur le chemin de l'école, j'ai fini par rire et chanter avec lui... Et lui qui faisait danser et courir Saver'...







Et puis c'est une amie qui m'a offert un peu de son temps...

Elle me demandait pourquoi j'étais triste et je ne savais même plus répondre...




Puis j'ai posé qui à l'école, qui chez une autre amie et je suis allée prendre une heure pour moi, pour démèler ce qui se jouait.
A la suite de cela, j'ai pu aborder mes difficultés avec celle à qui j'avais confié ma fille (qui dormais à mon retour alors qu'elle pleurait à mon départ...).
Complicité et soutien à la clef de cet échange...



Et puis course folle entre la sorite de l'école, des courses à faire et un rendez-vous pour mon épaule (ma tendinite s'est réveillée...).
Et... sa journée terminait aveec mon rendez-vous, il m'a donc confier le bouquet de roses (de son jardin) qui ornait sa salle d'attente... prétextant qu'elles seraient bientôt fânées...




Et puis... c'étai la fête des voisins, et donc une soirée sociable.
Entre une promenade sur le dos de l'âne Marcel (qui n'a pas eu de gâteau à l'orange ce coup-ci!) et des jeux avec les grandes (8 et 12 ans), les enfants ont vraiment profité de la soirée.
Quand à moi, j'ai apprécié une soirée toute simple dans une ambiance détendue...




Et finalement une journée bien "mots roses"...
(^_^)






Commenter cet article

La dame oiselle 31/05/2008 21:29

Ouf .... je suis rassurée ! qu'as tu à l'épaule ? ...

le soldat en chocolat 02/06/2008 09:22


;-)
Je t'appelle?

Une "vieille" douleur: je suis passée par dessus une voiture (en vélo) quand j'avais 17 ans, et j'étais retombée de tout mon poid sur l'épaule. Bilan: traumatisme cranien avec perte de
connaissance, entorce des cervicales (c2, c3, c4) et fracture spiroïde de la clavicule (opérée deux fois pour la pose et l'ablation de plaque, vis et cerclages).
Depuis, j'ai la nuque délicate(et je fais du yoga pour "apprendre à me servir de ma tête"), un baromètre dans la clavicule (ça va mieux depuis ma seconde grossesse et un traitement de fond) et une
tendinite à l'épaule (levée en janvier mais qui c'était réveillée il y a quelques jours).
"seulement"
;-)


La dame oiselle 30/05/2008 15:16

Et moi qui te fais faux bond mercredi ...pas très cool de ma part, et je m'excuse. Beaucoup de mal à tout gérer ces temps ci, débordée par le temps qui court trop vite et surtout par mes émotions. no comment : je n'ai pas d'excuse plus valables que ça. Mais toujours autant envie de te voir. donc ... as tu des dates ? pour nous, les mercredis sont souvent ok.

le soldat en chocolat 30/05/2008 16:14


Don't worry!
Mercredi j'étais de toutes façons épuisée...
Ca faisait dix jours, presque quinze, que mon épaule me tenait éveillée une belle partie de chaque nuit (plus Hervé enrhuBé (et qui ronflait...)), j'en ai profité pour collé mon fiston devant le pc
et pour aller dormir avec ma fillotte...!
Ok pour un mercredi bientôt (mais pas le 4/06: j'aurais une floppée de petits mecs à charge)