entre en-dedans et en-dehors

Publié le par le soldat en chocolat




Sur la frontière entre "en-dedans" et "en-dehors" me placer tenter de me placer et danser tenter de danser.



A 11h00, notre voisine du dessous est venue sonner pour nous inviter à venir partager du pain et du sel. Elle part cette semaine
sur la route de Stevenson avec (bien sûr) un âne, Marcel, et organisait donc, aux écuries où loge ledit Marcel, un pot de départ.


Pain cuit sur place dans le four à bois et grillades, puis tarte aux pommes.
Un discourt puis un cadeau.


Elle nous a présenté à chacun, et j'ai discuté pain avec le boulanger et ami de notre voisine qui s'était occupé de celui que l'on dégustait (nous sommes même partis avec une jolie miche sous le bras).



Mais surtout, je me suis assise sur des marches, à la limite du groupe et je l'ai regardé vivre et se mouvoir. Je me suis laissée séduire par le flux et le reflux des conversations, par l'orgue de barbarie et ses tubes éculés autant que charmants.



Je me suis sentie dans le groupe, dans son ambiance, sans avoir besoin d'aller faire corps avec.



Sans avoir besoin de m'agiter.




...
Juste regarder en respirant et sourire...



Publié dans je savoure

Commenter cet article

G40-power 02/06/2008 10:21

C'était un moment de vie authentique, avec des gens "vrai", une ambiance 'place du village' (pour ceux qui connaissent).Merci à notre voisine de nous avoir invité. Merci de nous avoir permis de vivre et partager ce moment au sein d'une ambiance village autour du four à pain avec la musique. J'en révait au fond de moi, et ce fut comme une découverte. Loin de tout ce que la société peut apporter d'artificiel, cette tranche de vie m'a comblé. Et nos enfants aussi.Encore !

le soldat en chocolat 04/06/2008 11:31


;-)